mercredi 22 septembre 2010

Remerciements de Dilettanti



Des remerciements et une attention toute particulière à Françoise Lehmann, cette amie aux multiples facettes, du dialogue aux mises en scène, à la création et confection des costumes, voir même jusqu'aux retouches et adaptation de dernière minute.
Comme Françoise, laissez vos impressions, critiques, idées sur les pages de ce blog...

Voici donc le mail de remerciement envoyé par Françoise et Jacques:

Bonjour à tous les châtelains d'un jour !

Quelle belle journée nous avons vécue ! Le beau temps était au rendez-vous pour donner un superbe écrin à vos personnages. Quelle belle vision le public a eue ! Les photographes s'en sont donnés à coeur joie et ne savaient plus que photographier !

Les "retours" venant du public (visiteurs très nombreux, les records sont battus paraît-il) sont très bons : les visiteurs ont beaucoup apprécié et demandent à être prévenu quand on refera quelque chose dans le genre ; Le conservateur m'a dit que les visiteurs qui lui ont parlé étaient enchantés.

Les lieux (vertugadin et tour du château du haut) ont créé une contrainte très forte : les déplacements étaient très fatigants et je suis sûre que tous, aujourdh'ui, nous avons les mollets un peu durcis et courbattus !

J'ai surtout vu la 2ème tournée et j'ai apprécié, vraiment apprécié ce que j'ai vu : des personnages naturels (pas de faux spectacle aguicheur, ça, c'est une chose que je veux éviter à tout prix), des allées et venues que vous avez su improviser avec bonheur.

Quelques visions que j'ai eues :

La "bigote" lisant sa bible et plongée dans son monde, déambulant avec une démarche comme si elle regardait le monde de très haut, de très loin, et avec une sorte d'amusement détaché, d'une dignité extraordinaire...

Un vieux berger de 90 ans qui sait si bien raconter ses souvenirs

Un gamin qui transporte un arrosoir et qui voit les maîtres et ses invités devant le bel escalier de fer forgé : pour ne pas passer devant, il s'arrête et s'assoit sur son arrosoir pour regarder ce que font et disent, ces diables de nobles...

Le trio des "belles dames", se promenant, (très belle façon de marcher pour elles aussi),qui ont si bien incarné la légèreté (morale) de ce 18ème siècle; le goût du luxe, l'oisiveté affichée. Beau aussi: les mêmes dames attablées sur la pelouse de la terrasse en compagnie du sieur Sébastien... Le même sieur Sébastien, se promenant, un livre à la main : qui est-il, que lit-il, il a l'air très absorbé...

Henriette, la fille aînée du Marquis qui devise coquinement avec l'un des intendants...

Le flûtiste enchanteur : quand on commence la promenade, voir sa silhouette assise dans la belle allée de tilleuls,et surtout entendre la musique, m'ont donné un frisson, m'ont capté : j'entrais dans un monde magique, un autre monde... sa musique qui sort des fenêtres de l'étage du château, qui nous accompagne...

La belle cavalière faisant travailler un cheval superbe sur des figures de dressage...

Les joyeuses lavandières parcourant le vertugadin...

La vie autour de la porte de la cuisine du château : les petites demoiselles repassant le linge, les éplucheuses et la plumeuse de poulet, toutes à leur travail mais riant entre elles, les balayeuses et tous et toutes sur un bon rythme, celui d'une époque où la vitesse n'était pas ancrée dans les façons de penser.... les femmes qui font les carreaux, que l'on voit à travers la fenêtre...

L'éclat de rire provoqué par le lancement, depuis le premier étage, du contenu d'un certain seau...

Si vous avez eu, vous aussi, des scènes, des images qui vous ont plu, racontez-le moi !

Et remercions tout particulièrement :

Valérie et Pierre-Henry qui se sont dévoués pour être les "gardiens" de la porte de la cuisine du château (condition impérative imposée par le lieu -et la direction du domaine- pour raison de sécurité).

Les Intendants: Patrick, Pascal, Christian, Peter, Alan et Nicolas, qui ont bien joué leur rôle d'encadrement essentiel, dans la bonne marche de l'animation.

Les Amis du Domaine de Villarceaux, qui ont assuré la communication avec les responsables du château, qui ont obtenu les salles qui ont servi pour les réunions de préparation (et l'atelier de couture : quels bons moments passés avec vous, les couturières !), l'installation des coulisses; qui ont réussi à trouver le cheval et sa cavalière (image indispensable de la vie au 18ème siècle), l'installation matérielle, et pour couronner le tout, le rôle d'intendants.

J'ai beau avoir une idée sur ce que ça donnera comme spectacle, je suis toujours énormément surprise de la beauté de ce que je vois !!! Vous étiez tous beaux !!!!

Je n'oublie pas les comédiens de Dilettanti : ils ont "assuré", comme ils le font toujours, car ils ont toujours à coeur de donner un spectacle de qualité, quellles que soient les circonstances : Nathalie, assurer cette animation avec une cheville cruellement foulée est une performance que tu as accomplie avec un grand courage !

Comme il fallait vider les lieux très rapidement après notre animation, nous n'avons pu avoir le vrai pot final qui m'aurait permis de vous remercier infiniment de votre présence, qui a contribuée à la réussite de cette animation; de vos qualités humaines : gentillesse, humour, entr'aide, égalité d'humeur... qui ont permi que tout se passe dans une très bonne ambiance.

Nous organiserons prochainement une réunion conviviale pour voir les photos, les films, pour échanger nos souvenirs, notre ressenti, nos idées... pour se retrouver avec tous ces amis que l'on a découvert au cours de cette grande aventure de "L'Eté des Philosophes".

A bientôt, donc !

Chapeau bas aux artistes d'un jour !

Amicalement,

Françoise

P.S. Voici un lien vers des extraits de vidéo qui vous donneront un aperçu de l'animation :

http://www.youtube.com/watch?v=ygjx-0IqGTk

P.S. Le mot du Marquis du Tillet:

Dans la dernière réplique de cette animation, je remerciais "les amis" qui avaient participé à cette promenade.

Les mots étaient pour le public, effectivement intéressé et bienveillant. Mais aussi pour vous toutes et tous, qui étiez aussi nos invités et avez mis tant de coeur et de grâce dans votre participation.

Il y a eu beaucoup d'amour dans tout cela, et n'est-ce pas l'élément essentiel ?

Avant de vous laisser redescendre sur terre, je tiens donc à vous assurer du bonheur que cela a été, d'être parmi vous en cette belle journée.

Merci !

Enfin, je ne saurais m'empêcher d'ajouter, quitte à sortir de mon "devoir de réserve", l'immense admiration que m'inspire celle qui est au coeur de cet évènement, tant pour sa conception que pour sa réalisation. Là encore c'est l'amour qui est à l'oeuvre, l'amour du beau et l'amour des gens.

Lorsque vous regarderez les images qui vous rappelleront cette journée, je suis certain que vous penserez à Françoise qui donne tant pour que tout cela existe.

Et à Thierry et Marianne, qui les auront fixées avec le talent que nous leur connaissons.

A très bientôt,

Jacques

1 commentaire:

  1. N'hésitez pas à nous faire parvenir vos photos et vos films...il n'y en a jamais de trop !

    RépondreSupprimer