jeudi 8 octobre 2015

  Annulation du concert en raison d'un problème de santé de l'un des musiciens

Dimanche 18 octobre 2015 : 310e anniversaire de la disparition de Ninon de Lenclos 

CONCERT « SPLENDEUR DES COURTISANES » 


Récital Ruxandra Cioranu, soprano et Pierre Rinderknecht, théorbe Ce concert, donné dans le cadre du 310e anniversaire de la disparition de Ninon de Lenclos, célèbre courtisane et maîtresse du marquis de Villarceaux, nous entraîne dans l’univers musical des salons parisiens du XVIIème siècle, ouverts aux courants musicaux venus d’Italie… Il nous permettra de découvrir la richesse musicale du théorbe, sorte de très grand luth caractéristique du XVIIème siècle, à travers les partitions de Jean Jérôme Kapsberger, l’un des plus foisonnants compositeurs baroques pour théorbe et les cantates de l’une des très rares compositrices du XVIIème siècle vénitien, Barbara Strozzi, interprétées par la très talentueuse soprano Ruxandra Cioranu, ancienne élève du Centre de musique baroque de Versailles.




Ruxandra CIORANU, soprano Née en Roumanie, Ruxandra Cioranu, est ancienne élève de l’Université de chant lyrique de Bucarest dont elle sort diplômée en 2003. Lauréate de l’Académie Baroque Autrichienne en 2003 et de la Fondation Lili et Nadia Boulanger en 2008, elle entreprend une spécialisation au Centre de musique baroque de Versailles et l’Académie Handel. Elle obtient plusieurs grands prix de chant lyrique et poursuit une carrière internationale sur de nombreuses scènes, tant françaises (Radio-France, Paris le Louvre, Opéra Royal de Versailles, Festival de la Chaise-Dieu, Opéra de Metz avec l’ensemble « les Talents lyriques », dirigé par Christophe Rousset…) qu’européennes (Londres, Venise, Dresde, Bruxelles, Berlin, Bucarest…). Fascinée par le Paris des courtisanes, Ruxandra Cioranu est aussi une grande amoureuse du domaine de Villarceaux. 

Pierre RINDERKNECHT, théorbe C’est avec l’étude du rock et du jazz que Pierre Rinderknecht aborde la musique et se produit en France durant plusieurs années avec différents ensembles. C’est après son entrée au Conservatoire d’Epinal et son diplôme de guitare, sous la direction de Fabrice Thomas, qu’il entame des études de musicologie à la Sorbonne qui vont l’amener à s’intéresser à la musique ancienne et plus particulièrement à la musique baroque. C’est donc vers la guitare baroque puis vers le théorbe qu’il va diriger en intégrant le prestigieux conservatoire de Versailles et la classe de Benjamin Perrot. Accompagnateur régulier des pages et chantres du Centre de Musique baroque de Versailles, il collabore avec de nombreux ensembles qui mettent en valeur les richesses de la musique des XVII et XVIIIe siècle

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire